Sélectionner une page

L’association Réservation Responsable a choisi de financer pour premier projet, la mise en place de repas scolaires pour encourager l’éducation dans une école Népalaise. L’école est située à Maratika, dans une région reculée où les enfants manquent de tout. Il faut 10h de 4×4 pour atteindre le village situé à 150km de Kathmandou. Antoine Girard (fondateur de Guestonline et co-fondateur de l’association Réservation Responsable) s’est rendu sur place pour lancer l’opération avec l’association Pitchouns du Monde qui est à l’origine du projet. Ce premier voyage a permis d’évaluer le fonctionnement des programmes similaires mis en place dans deux écoles de Kathmandou l’an dernier et d’avancer dans la réflexion du projet Maratika. Voici le premier compte-rendu du début de ce projet ambitieux. 

Une équipe a pu se rendre sur place fin Juin pour faire une première évaluation des besoins. Nous avons identifié plusieurs écoles. Une école principale dans le village de Maratika et plusieurs petites écoles dans les villages environnants. Ces dernières sont dépourvues de tout et ne possèdent même pas de murs.

 

Le second voyage prévu mi-juillet avait pour objectif d’amener dans un premier temps des purificateurs d’eau dans la grande école ainsi que du matériel scolaire pour les petites écoles.

Malheureusement la mousson a provoqué des glissements de terrain qui ont rendu le voyage à Maratika impossible. Le voyage a dû être annulé à la dernière minute alors que le 4X4 était prêt et chargé de matériel pour l’école. L’association locale Shenpen Nepal qui prend le relai sur place s’y rendra en septembre après les pluies.

Ce premier voyage a permis de constater l’ampleur du sujet et de comprendre comment Réservation Responsable allait pouvoir avoir un impact. Il a très vite été évident qu’il fallait abandonner toute planification “à l’occidentale” pour mener le projet. Flexibilité, adaptabilité et réactivité sont des pré-requis ! Il faut avancer au rythme local, forcer est contre-productif.

Pendant le séjour à Kathmandou, nous avons effectué des visites surprises des “food program” en cours dans les écoles Shree Mitra et Sharada. Ce petit film permet de visionner l’arrivée des repas dans l’école de Mitra : 

Mitra Sikshya Secondary School – Népal

Hier, nous nous sommes rendu à l'école Mitra Sikshya Secondary School qui bénéficient de notre programme d'aide alimentaire ! On vous emmène avec nous !👉 https://www.helloasso.com/associations/pitchouns-du-monde/collectes/un-repas-pour-stimuler-l-apprentissage

Publiée par Pitchouns du Monde sur Mercredi 11 juillet 2018

 

Les “food program” reposent sur deux modes :

  • livraison de repas confectionnés par des restaurants locaux comme à l’école de Mitra
  • repas cuisinés dans une cuisine sur place comme à l’école Sharada

Nous avons pu tester les repas servis aux enfants. La quantité est correcte et un gros travail de sensibilisation à l’hygiène a été effectué. Les enfants ont un accès à de l’eau claire pour se laver les mains avant et après les repas.

La cuisine mise en place à l’école Sharada est rudimentaire mais propre et remplit ses fonctions. Un système de ticket permet d’anticiper les quantités qui seront servies.

Les discussions avec les responsables des écoles, l’association Shenpen Nepal et l’association Karuna Shechen de Matthieu Ricard nous ont permis de mûrir la réflexion pour Maratika. Le projet dans cette école peut se révéler être un véritable laboratoire pour mettre en place un processus réplicable sur tout le pays. L’accent sera mis sur l’autonomie des écoles une fois le projet lancé.

Lors de la prochaine visite en septembre, les fonds de Réservation Responsable vont servir à apporter des purificateurs d’eau pour l’hygiène des enfants et des uniformes. L’uniforme a un rôle central de motivation pour aller à l’école. C’est une marque de respect et de sociabilisation, d’appartenance pour les enfants. Ce déplacement sera l’occasion également de vérifier les prix des aliments sur place, l’état de la pièce pour la cuisine, le menu et les prix des restaurants autour de l’école, la possibilité de créer un comité spécifique, la possibilité pour les parents de fournir une assiette pour le repas de leur enfant, et de voir si nous pouvons mettre en place une période d’essai avant de signer un accord.

Une réunion sera organisée avec la direction de l’école, des professeurs, ainsi que les familles des élèves afin d’évaluer les besoins. Nous essayerons d’impliquer également le monastère sur lequel il sera possible de s’appuyer pour s’assurer du bon déroulement du projet. Pour l’instant il a été évoqué de lancer les repas scolaires en mode “livraison” avec l’appui des petits restaurants aux alentours pendant quelques mois avant de lancer le projet de cuisine sur place. C’est le recrutement d’un cuisinier sur place qui pose le plus de questions.

Grâce à ses 4 restaurants ambassadeurs, Réservation Responsable a déjà généré suffisamment de fonds pour lancer et faire vivre le projet pendant 1 an. Ceci juste après 3 mois d’existence ! L’impact est réellement concret.

Lors de la phase de lancement, Réservation Responsable a mis à disposition un budget de 3000 € (pour un total actuel de 7000 € cumulé avec les 2 autres associations). Ce budget a pour objectif de mettre en place la première partie du projet (livraison de repas) et d’apporter quelques fournitures.

Etant donné qu’il n’est pas possible avec ce budget de nourrir les 438 enfants, nous avons décidé de nous concentrer, dans un premier temps, sur les plus petits (4 à 10 ans), soit 90 enfants.

A terme, nous avons pour objectif de nourrir tous les enfants de l’école et d’arriver à une autonomie progressive de l’école dans sa production alimentaire (culture de ses propres légumes…)

Ce voyage a très nettement souligné que l’éducation est au coeur du développement de la population et que l’aide alimentaire a un véritable rôle de levier pour la scolarisation des enfants.  

Notre travail est réalisé en étroite collaboration avec les associations Pitchouns du Monde et Rangjung Yeshe Shenpen Nepal. Cette dernière se trouve sur place et nous permet de faire avancer le projet même à distance. De plus, le réseau local établi par l’association Pitchouns du Monde depuis plusieurs années nous permet d’avoir confiance dans la réalisation du projet grâce aux nombreux points de contacts sur place.